L’assurance perte d’emploi, comment fonctionne-t-elle lors d’un prêt immobilier ?

Capture D’écran 2020 11 09 À 10.29.57

Avant l’obtention d’un prêt, la banque exige à son client d’obtenir une assurance emprunteur. Cette dernière permet de couvrir l‘invalidité, l’incapacité et le décès. L’assuré a également la possibilité de prendre une assurance perte d’emploi en complément (si celle-ci n’est pas proposée dans le contrat d’assurance). L’assurance emprunteur prend alors en charge le paiement des mensualités en cas de perte d’emploi (sous certaines conditions).

A qui cela s'adresse-t-il et à quoi correspond la perte d'emploi ?

L’assurance perte d’emploi couvre les assurés en cas de licenciement économique. Le licenciement pour faute, la rupture conventionnelle et la démission ne sont pas pris en charge par l’assurance. 

Elle peut être souscrite par un salarié s’il n’est pas en période d’essai, ni en préavis de licenciement. 

A quoi correspondent les indemnités en cas de perte d'emploi ?

Ce contrat d’assurance peut prendre en compte : 

  • La totalité de la mensualité du prêt ;
  • Une partie de la mensualité.
Le contrat d’assurance perte d’emploi stipule cependant :
  • Une indemnité mensuelle maximum ;
  • Une durée d’indemnisation maximum ;
  • Une fréquence d’indemnisation maximum.

Comment obtenir ces indemnisations ?

Il faut que le client puisse fournir à son assureur certains documents à l’instar de: la lettre de licenciement, du contrat de travail, d’une attestation pour pôle emploi…

Sources : Servie-public.fr, « comment fonctionne l’assurance emprunteur ?« 25/09/2020

Découvrez-en davantage...

Assurance Santé
Non classé

Nouvelles prestations maladie des professions libérales

Le 12 juin 2021 un nouveau décret a été mis en place afin d’instaurer de nouvelles modalités concernant les prestations maladie liées aux professions libérales.  Vous trouverez ci-dessous les nouvelles modalités …  Les indemnités journalières de l’UNAPL : Ces modalités sont entrées en vigueur à partir du 1er juillet 2021 pour toutes les professions libérales

Lire plus »
Retraite
Retraite

La retraite des professions libérales réglementées

Les travailleurs du secteur libéral doivent cotiser auprès de leurs caisses de retraite. Ainsi, toutes les professions libérales cotisent à la CNAVPL (caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales) mais dépendent toutefois de leurs caisses complémentaires.  La retraite de base : Elle se base sur 3 paramètres : nombre de points cumulés ; La valeur

Lire plus »
PARTAGEZ !
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on pinterest
Share on email

Laisser un commentaire