Les accords de rupture conventionnelle collective

Accident de trajet

La rupture conventionnelle collective va permettre d’organiser des départs volontaires et sécurisés qui prendront place dans le cadre d’accords collectifs validés par l’administration.

Cadre collectif et départs volontaires

Les dispositions relatives à la rupture conventionnelle collective s’appliqueront à la date de publication des décrets nécessaires à la mise en oeuvre du dispositif.

Départ volontaires sans licenciement : le recours à ce dispositif (rupture conventionnelle collective) suppose à la base de conclure un accord collectif. Cet accord aura pour objet d’atteindre les objectifs qui lui seront assignés en terme de suppression d’emplois via un nombre de départs volontaires, sans licenciement.

Contenu de l’accord collectif : l’accord collectif portant une rupture conventionnelle collective devra déterminer : 

  • Le nombre maximal de départs envisagés, de suppression d’emplois associés, et la durée de mise en œuvre de l’accord ;
  • Les conditions exigées du salariés pour en bénéficier ;
  • Les critères de départage entre les potentiels candidats au départ ;
  • Les modalités de calcul des indemnités de rupture garanties au salarié (pas moins que les indemnités légales dues en cas de licenciement pour motif économique)
  • Les modalités de présentation et d’examen des candidatures au départ des salariés, comprenant les conditions de transmissions de l’accord écrit du salarié ;
  • Des mesures visant à faciliter le reclassement externe des salariés sur des emplois équivalents ;
  • Les modalités de suivi de la mise en œuvre effective de l’accord collectif. 

Rupture d'un commun accord

L’acceptation par l’employeur de la candidature d’un salarié dans le cadre de l’accord d’une rupture conventionnelle collective validé, emmène une  rupture du contrat de travail d’un commun accord.

Les ruptures qui interviendront dans le cadre d’un tel accord collectif ne peuvent-être ni des licenciements ni des démissions. Elles ne peuvent être imposées ni par l’employeur, ni par le salarié. Elles ne sont donc pas soumises aux dispositions du code du travail relatives au licenciement pour motif économique.

Les salariés protégés au titre d’un mandat de représentant du personnel pourront également bénéficier d’une rupture d’un commun accord dans le cadre d’un accord collectif. Cette rupture sera soumise à l’autorisation de l’inspecteur du travail dans les mêmes conditions que pour un licenciement. Elle ne pourra intervenir que le lendemain du jour de l’autorisation.

Découvrez-en davantage...

Assurance Santé
Non classé

Nouvelles prestations maladie des professions libérales

Le 12 juin 2021 un nouveau décret a été mis en place afin d’instaurer de nouvelles modalités concernant les prestations maladie liées aux professions libérales.  Vous trouverez ci-dessous les nouvelles modalités …  Les indemnités journalières de l’UNAPL : Ces modalités sont entrées en vigueur à partir du 1er juillet 2021 pour toutes les professions libérales

Lire plus »
Retraite
Retraite

La retraite des professions libérales réglementées

Les travailleurs du secteur libéral doivent cotiser auprès de leurs caisses de retraite. Ainsi, toutes les professions libérales cotisent à la CNAVPL (caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales) mais dépendent toutefois de leurs caisses complémentaires.  La retraite de base : Elle se base sur 3 paramètres : nombre de points cumulés ; La valeur

Lire plus »
PARTAGEZ !
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on pinterest
Share on email

Laisser un commentaire